Master class 2014 de Thomas Hampson

On appréciera ici le magnifique baryton Thomas Hampson, dans une approche très corporelle, et donnant des conseils qui peuvent paraître simple au jeune baryton chinois Xiaoming Tian : toujours bien comprendre ce que l'on chante, même dans une langue étrangère, ne pas pousser le son, toujours baser sa production vocale sur un son timbré mais doux, que l'on enrichit ensuite en harmoniques.

Il explique par ailleurs qu'il faut distinguer la perception que l'on a de sa propre voix, et la façon dont elle porte réellement, une voix focalisée étant beaucoup plus efficace qu'une voix trop large. Plein d'humour, il cite (en la caricaturant) la soprano wagnérienne Birgit Nilsson (d'une grande puissance vocale) qui disait avoir la sensation que le son produit par sa voix était comme un point de la taille d'une tête d'épingle sur son front.

Concernant la respiration, il n'y a pas de règle figée : la respiration est toujours l'anticipation de la phrase qui suit, et dépend de celle-ci. Elle se fait conjointement par le nez et la bouche.

Beaucoup de conseils de technique vocale, donc, toujours dans la gentillesse et la bonne humeur. On sent l'homme passionné.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire