Catégorie : Vidéos - Voir la liste complète de nos publications

Joyce Didonato expose sa notion du souffle 

Derrière le pseudo YouTube "TheYankeediva" se cache la grande mezzo-soprano américaine Joyce Didonato. Elle publie sous ce pseudo quantité de petites vidéos, parfois relatives à ses concerts, mais également en réponse aux nombreux fans qui l'interrogent sur une multitude de sujets.

Elle répond ici à la question suivante "Can you make a blog on breath support?"

Les points à retenir :

- la notion de soutien peut entraîner des crispations dans le larynx : il vaut mieux penser au souffle en terme de libération.

- les voyelles doivent être clairement définies pour que le souffle fonctionne.

- le souffle doit être connecté aux émotions.

On en profitera pour constater ici que, contrairement à ce que laisse entendre son pseudo, Joyce Didonato est tout sauf une diva. L'extrême humilité avec laquelle elle s'exprime sur un sujet qu'elle maîtrise parfaitement est stupéfiante.

Jonas Kaufmann en enregistrement (duo de Verdi : "La Fatal Pietra") avec Anja Harteros 

Qui n'est pas subjugué par Jonas Kaufmann ? Par son impressionnante palette vocale ? Une fois de plus, dans l'enregistrement ci-dessous, il en fait la démonstration : 

Verdi's Aida: Anja Harteros & Jonas Kaufmann duet 'La Fatal Pietra'

À écouter en particulier, le sublime et fantomatique "Aida" à 1:28.

On pourrait penser qu'avec un tel niveau, l'immense ténor ne se soucie plus de technique vocale. Pourtant, si l'on regarde attentivement la main droite du chanteur, on remarque que tout au long de l'enregistrement, celui-ci a un ou deux doigts posés délicatement à l'avant de l'oreille, juste à l'endroit où l'on sent le condyle bouger lorsque l'on ouvre la mâchoire. Tout porte à croire qu'il contrôle ainsi l'ouverture de sa mâchoire, probablement pour éviter une ouverture trop petite, qui entraverait sa production vocale.

Même à son niveau, Jonas Kaufmann n'en a donc pas fini avec la technique vocale. De quoi rassurer toutes celles et ceux qui se sentent loin du compte en la matière.